Magicien mentaliste

Tour de magie et association avec le spiritisme

Kellar sipritisme

Voici un tour de spiritisme que Harry Kellar a présenté avec le plus grand succès devant des hommes de sciences et des savants. La plupart d'ente eux étaient professeurs ou docteurs à la fameuse Université reconnue de Pennsylvanie au début des années 1900.

Ces messieurs avaient été chargés de faire des recherches sur le spiritisme. Après avoir assisté aux séances de plusieurs médiums célèbres, ils lui prièrent de leur donner, à son tour, une séance d'écriture sur ardoise.

Au jour fixé par Harry Kellar, les personnalités se rendirent à l'Hôtel Girard, de Philadelphie, dans une chambre mise à disposition pour l'experience.

Au milieu de cette chambre et pour tout mobilier il y avait :

Le tour

ardoise

Un de ces messieurs déposa sur la table un certain nombre d'ardoises neuves qu'il avait amené avec lui, de grandeurs et de modèles différents. Lorsque tout fut prêt, Harry Kellar pria les auditeurs venus voir ce tour de spiritisme de s'asseoir autour de la table. Quand chacun furent assis, il pria un docteur de choisir une ardoise au-hasard parmi les différents modèles amenés et de la marquer d'un signe quelconque.

Une craie fut ensuite placée sur l'ardoise qu'il saisit de la main droite et qu'il maintient sous la table, le pouce par-dessus, immobile. Tous les assistants furent priés de placer leurs mains au centre de la table et lui-même plaça sa main gauche sur les leurs. Alors, à ce moment, on entendit le grattement de la craie sur l'ardoise.

Au bout de quelques secondes Harry Kellar présenta l'ardoise couverte de mots, écrits en cinq langues différentes. Le tout fut reproduit plusieurs fois et sous différentes formes.

Ainsi ces messieurs écrivirent des questions en prenant l'ultime précaution de lui les cacher. Malgré tout, les réponses furent immédiatement données au verso de l'ardoise.

L’auditoire sélectionné fut véritablement étonné. Le lendemain les journaux de New-York et de Philadelphie lui firent une grande réclame.

Explication de cette sensationnelle expérience de spiritisme

Puisque vous êtes resté sur ce site, on va vous expliquer ce tour de mentalisme. On ne peut malheureusement pas l'inclure illico dans un spectacle de mentaliste à moins de préparer la scène. On vous laisse lire la suite.

Le soi-disant spirite Harry Kellar avait retenu deux chambres à l'Hôtel Girard, l'une au-dessus de l'autre. Comme on y faisait à cette époque d'importantes réparations, il ne lui fut pas difficile d'établir une trappe dans le plancher de la chambre où devait avoir lieu la séance.

Les deux chambres communiquaient ainsi entre elles. La trappe s'ouvrait en dedans de la chambre inférieure. Un levier servait à la manipuler. Pendant que les personnes présentes avaient leurs mains sur la table il s'efforçait d'attirer leur attention pour qu'elles n'aient pas la curiosité de voir ce qui se passait sous la table.

La table était d'une grandeur étudiée pour que les pieds des personnes assises ne puissent atteindre la trappe. Il donnait alors le signal convenu à son assistant. Celui-ci ouvrait tout doucement la trappe et plaçait dans sa main un duplicata de l'ardoise marquée. Tandis que son assistant s'occupait de sa tâche, il attirait à lui et bien en vue, le duplicata de l'ardoise sous prétexte de voir si aucune écriture ne s'était déjà manifestée. Il donnait ainsi à son assistant le temps de préparer l'ardoise marquée. Il l'échangeait ensuite avec le duplicata.

Il avait parcouru toute la ville pour se procurer des ardoises en double et de toutes sortes afin de pouvoir être en mesure d'assortir n'importe quelle ardoise que le comité avait juger bon d'apporter. Le parquet de la chambre était recouvert d'un tapis de feutre à grands dessins. Il eut le soin de clouer ce tapis au plancher et de couper avec un rasoir les contours de la trappe.